web
stats
urne Instant | benjamin-rousse

Urne/contenant   Instan-T

 

Objet témoin du temps

Il s’agit d’un contenant /urne en plâtre qui se désagrège dans le temps au contact des intempéries, pluie, saisons….

Plus le temps passe et plus l’urne se désagrège , s’effrite, jusqu’à délivrer , répandre sur le sol les cendres du défunt.

 

L’urne est composée de plâtre (ou algues…) dans lequel est confiné les cendres.

En son centre est placé un axe en bois (bâton) permettant de fermer le tout et de fixer l’urne dans le sol.

A ce stade l’urne est désagrégée, les cendres se sont répandues sur le sol.

Nous voyons le bâton en bois nu , témoin pour les gens, de se rendre compte qu’il est temps de faire le deuil.

Bâton que l’on peut laisser en terre comme un tuteur du souvenir ou l’assembler avec d’autres bâtons (défunts) pour créer une branche généalogique.

 

3 stades :

 

- Tristesse : perte du défunt, remise de l’urne.           

- Fin du deuil : L’urne est désagrégée permettant aux gens de prendre conscience de la fin du deuil.

- Souvenir : Récupérer le bâton en bois nu, pour en créer un arbre généalogique ou pas. 

Nous pouvons le transmettre à la nouvelle génération comme un athlète passerait le « témoin » lors d’une course de relai.

 

L’urne peut également être mise à l’eau pour un défunt marin.

Les gens qui apprécient le défunt viennent souvent sur la plage pour regarder à l’horizon, les souvenirs…

Jusqu’au jour où ils découvriront sur la plage, le bâton en bois souvenir du deuil, ramené par les vagues.

 

Ils ramènent ce bâton façonné par le temps chez eux, en souvenir du temps passé.

L’urne peut également être mise dans un jardin du souvenir, columbarium

 

Chaque famille est libre de disperser les cendres ou de les laisser à l’intérieur du contenant, urne...

Si la famille disperse d’ elle-même les cendres , Instan-T prend alors encore plus la notion d’objet témoin du temps qui passe face au deuil

 

Code couleur, permettant d’indiquer la génération ou les liens de parenté